Vous voulez/venez d’adopter un lapin

Lapin mignon

Les vaccins : contre quoi et quand ?

Les lapins peuvent être vaccinés contre la Maladie Hémorragique Virale (VHD). Il s’agit d’une maladie grave, souvent fatale, pour laquelle il n’existe aucun traitement efficace.

Il est possible de vacciner les lapins contre cette maladie à partir de l’âge de 5 semaines, avec un rappel annuel ou tous les 6 mois en cas de risque (lapin détenus à l’extérieur dans un parc).

 

Traiter contre les parasites internes

La vermifugation du lapin dépend de son mode de vie et du type de nourriture donnée. Une perte de poids, une diarrhée chronique doit vous inciter à consulter au plus vite votre vétérinaire afin de distinguer un parasitisme, d’un problème de digestion ou d’un problème dentaire. Un lapin en bonne santé en milieu à risque (lapins détenus à l‘extérieur dans un parc) doit être vermifugé 1 à 3 fois par an.

 

La stérilisation

Chez la lapine, la stérilisation est vivement conseillée, elle se fait à partir de l’âge de 4 mois, en général autour de 5 à 6 mois. Elle permet d’éviter le développement de l’adénocarcinome utérin, une tumeur malheureusement très fréquente chez les lapines non stérilisées. Elle permet également d’éviter les épisodes d’agressivité mais aussi des marquages urinaires de territoire.

Chez le mâle, la castration est possible vers 5 mois. La stérilisation du mâle permet de diminuer le marquage urinaire et de calmer son agitation sexuelle. Attention la fertilité du mâle est maintenue jusqu’à un mois après la castration.

Plus de détails sous www.anima-plus.com

 

L’alimentation

Il est fondamental d’apporter à votre lapin du foin à volonté et des végétaux. Vous pouvez lui donner des fanes de carotte, des fanes de radis, de la salade (éviter la laitue), de la tomate, des endives, etc…

Les granulés doivent être apportés en quantité très limitée (il est tout à fait possible de ne pas en donner). Une cuillère à soupe par jour suffit.

 

Un régime alimentaire adapté pour les lapins et cochons d’Inde se compose presque uniquement de fibres végétales. Il assurera un développement optimal de la flore digestive et nécessitera une mastication suffisante pour une usure correcte des dents, qui poussent en continu chez ces animaux.

 

La base de l’alimentation est un foin de bonne qualité, (mis dans un râtelier) à volonté. A cela s’ajouteront des herbes ou légumes verts variés en quantité modérée. Il est important de donner de la verdure de manière continue tout au long de l’année, afin de ne pas perturber la flore digestive ; tout changement de régime (même pour un régime adapté !) doit en outre se faire progressivement afin de laisser au système digestif le temps de s’y adapter.

 

Aliments à proscrire (non exhaustif) : limiter les graines (je le répète, max 1 c.s./j), pain sec, carottes, fruits, légumes autres que légumes verts, salade pommée, laitue.

Chez le cochon d’Inde, un manque de vitamine C est fréquemment rencontré : une supplémentation est conseillée. N’hésitez pas à nous demander conseil.

Pour acheter de la nourriture saine, vous pouvez passer au cabinet ou commander sur www.petplus.ch