Vous voulez/venez d’adopter un chat

chat couché

La vaccination usuelle

Les maladies contre lesquelles les vaccins protègent sont sérieuses et souvent fatales (parfois malgré le traitement), c’est pourquoi la vaccination est TRÈS importante.

 

Il est recommandé de vacciner tous les chats contre le typhus et le coryza. En effet, la transmission de ces maladies pouvant se faire de manière indirecte, même les chats d’intérieur présentent un risque d’être contaminés !

 

Il est recommandé de vacciner les chats ayant accès à l’extérieur (contacts potentiels avec d’autres chats) contre la leucose. La transmission de la maladie se faisant uniquement par contact direct avec un chat contaminé, ce vaccin n’est pas nécessaire pour les chats d’intérieur.

 

La vaccination contre la leucose vous sera en outre demandée si votre animal doit aller en pension.

  • Protocole vaccinal recommandé : primo-vaccination constituée de trois injections à l’âge de 8, 12 respectivement 16 semaines, suivie d’un rappel annuel, et continue toute son existence.

  • Lorsque le protocole vaccinal est mis en place plus tardivement, la primo-vaccination se composera uniquement de 2 injections espacées de 3-4 semaines.

 

Avant d’entamer un protocole vaccinal contre la leucose, un test rapide est recommandé afin de déterminer si votre chat n’est pas déjà porteur de la maladie.

 

  • Si vous allez à l’étranger avec votre chat, il sera nécessaire de le vacciner contre la rage. La vaccination (vaccination unique) peut se faire dès l’âge de 3 mois et la protection dure trois ans. Après la vaccination antirabique, un délai de trois semaines est imposé avant de pouvoir légalement passer la frontière. Certains pays ont d’autre exigences. 

 

Si, pour des raisons personnelles, vous préférez renoncer à vacciner votre chat, nous vous conseillons de le faire contrôler par votre vétérinaire une fois par an afin de déceler d’éventuels problèmes de santé suffisamment tôt.

Traiter contre les parasites internes et externes

Les VERS sont des parasites digestifs très souvent observés chez le chat. Beaucoup de vers sont trop petits pour être visibles à l’œil nu, c’est pourquoi il ne faut pas attendre d’en voir pour traiter votre animal !

 

La vermifugation se fait dès l’âge de 8 semaines, au moins 1 fois par mois jusqu’à l’âge de 6 mois, puis tous les 3 à 6 mois selon son mode de vie. Le vermifuge vous sera prescrit par le vétérinaire en fonction du poids, de l’âge et de la race de votre animal.

 

Il est également souvent nécessaire de traiter votre animal contre les PUCES et les TIQUES. Plusieurs traitements sont disponibles (spot-on, comprimé, collier). Demandez conseil à votre vétérinaire.

L’identification

Elle est conseillée pour tous les chats qui peuvent sortir. Elle est réalisée par l’implantation sous-cutanée d’une puce électronique, (souvent possible sans anesthésie).

La stérilisation

La stérilisation chirurgicale consiste à retirer une partie du système reproducteur de l’animal sous anesthésie générale.

 

Chez la femelle, les premières chaleurs peuvent être observées en général autour des 6 mois et dure deux à trois semaines. Si vous ne souhaitez pas faire reproduire votre minette, la stérilisation est vivement conseillée car elle permet d’éviter une portée non désirée, d’éviter les maladies transmissibles par morsure ou voie sexuelle, d’éviter les risques de tumeurs génitales (ovaire, utérus, col de l’utérus), les risques de développement de tumeurs mammaires et de prévenir certaines autres affections telles que les pyomètres (infections utérines).

 

Chez les mâles, la castration permet prévenir le marquage urinaire et de réduire les comportements de fugue et de bagarres avec ses congénères, qui mènent souvent aux abcès de morsure et à leurs complications parfois graves. Elle permet également d’éviter les maladies transmissibles par morsure et voie sexuelle (FIV/FeLV).

L’âge recommandé pour la stérilisation des chats est en général à partir de 6 mois. Cependant, chaque patient est unique et la décision de la stérilisation doit être prise en partenariat avec notre équipe vétérinaire.

 

L’alimentation

La nourriture a d’importantes conséquences sur la santé de votre animal : l’alimentation doit être de manière générale adaptée à ses besoins et de bonne qualité.

La nourriture sera adaptée premièrement en fonction de l’âge : chiot / chaton, animal en croissance, adulte, senior.

Elle devra aussi être adaptée en cas d’évènements particuliers, par exemple une convalescence ou une gestation / lactation.

La nourriture peut aussi faire pleinement partie de la prise en charge d’une condition pathologique chez votre animal : une alimentation médicale spécifique vous sera alors prescrite par votre vétérinaire.

Le surpoids est un problème récurrent chez nos chiens et nos chats, et favorise l’apparition de certaines maladies. Il convient d’adapter la quantité et la qualité de nourriture donnée à votre animal afin de pouvoir maintenir un poids idéal. Il sera prêté une attention particulière à cette problématique après une castration / stérilisation, qui entraîne une baisse du besoin énergétique et favorise la prise de poids. Notre assistante en médecine vétérinaire vous conseillera volontiers avec professionnalisme.

Les friandises, récompenses et petits « à-côté » doivent être pris en compte dans la ration journalière de votre animal et donnés en quantité raisonnable. Gardez en tête que beaucoup de ces petits plaisirs sont, comme pour les nôtres, caloriques et peu sains ! Ils doivent rester exceptionnels. Nous vous proposons au cabinet des friandises adaptées.

Pour acheter de la nourriture saine, vous pouvez passer au cabinet ou commander sur www.petplus.ch